Les dernières images aériennes au service d’un paysage wallon de qualité

En savoir plus?

Plan d'eaux, arbres, bâtiments constituent autant d'éléments importants pour la structure des paysages. GIM a développé une chaine de production semi-automatique permettant la mise à jour de différentes couches de référence en Wallonie. Ces outils permettront de mettre à jour les données géographiques à intervalle régulier en réduisant la charge de travail manuelle.

Client: Service Public de Wallonie
Segment: Gouvernements
Les dernières images aériennes au service d’un paysage wallon de qualité

Le défi: maintenir à jour la cartographie wallonne

Avec plus de 16 000 km² pour l’ensemble de la Wallonie, maintenir à jour une cartographie de cette ampleur représente un réel défi pour la Région. Le réel enjeu sous-jacent consiste à fournir aux utilisateurs toujours plus de données, constamment à jour, le tout le plus rapidement.

De plus, le besoin de grande précision spatiale et thématique, la complexité du type d’objets à étudier et la grande variabilité de clases de conversion possible implique d’avoir recours à des techniques avancées de traitement d’images et d’exploiter toute l’ingéniosité que les experts de GIM peuvent démontrer.

La solution: des chaines de traitements automatisés

Pour relever le défi, GIM a tiré profit de l'Analyse d'Image Orientée Objet (OBIA). Avec cette technique, des images aériennes orthorectifiées à très haute résolution sont scannées de façon automatique pour détecter et délimiter les objets d’intérêt. Les experts de GIM sont même allés plus loin dans l'analyse, sur base de caractéristiques spécifiques, ils ont développés une classification objective automatique des classes de conversion, permettant une identification immédiate des objets à mettre à jour dans la base de données.

« Sur la base des images aériennes acquise par le SPW et d’une définition précise des objets à identifier, nous avons développé un ensemble de chaines de traitements dédiés permettant dans un premier temps de détecter tous les objets d’intérêt et, dans un second temps, d’analyser les modifications par rapport à une base de données existante. Nous avons été plus loin en proposant un indicateur de qualité, ciblant les situations particulières où nous suggérons une analyse plus approfondie. Ceci donne au SPW un outil unique et adapté aux besoins » explique Nicolas Matton, spécialiste en télédétection et géomatique chez GIM.

Le résultat: une large réduction du travail humain

La collaboration entre GIM et le SPW a résulté en un outil permettant une large réduction du travail humain nécessaire à la mise à jour de la base de données des éléments structurant du paysage. Cet outil constitue en une excellente base pour des développements futurs, permettant d’améliorer davantage les résultats et traiter au plus tôt dans la saison les modifications du paysage wallon.

Partager cette page:

Contactez-nous

Tous les champs sont obligatoires

Votre formulaire a été envoyé avec succès.

Erreur!

GIM respecte votre vie privée. Nous collectons vos données personnelles pour pouvoir traiter votre demande. Et également pour pouvoir vous tenir au courant des produits ou services de GIM. Nous ne communiquons en aucun cas vos données personnelles à d'autres organisations. Vous pouvez consulter à tout moment vos données personnelles et vous opposer à ce qu'elles soient traitées.  Consultez la politique de respect de la vie privée de GIM pour en savoir plus.

  • Votre personne de contact

    Vincent Tigny

    Vincent Tigny

    Business Development Manager

    +32 16 40 30 39 +32 16 40 30 39

    Service

    Déjà client? GIM vous aide!

    Service clientèle